Promo !

Poésies et récitations en chansons Vol.2 (CD) – A et J-M Versini

15,00 10,00

Poèmes de notre enfance- De 4 à 77 ans

Anny et Jean-Marc Versini revisitent dans ce deuxième opus les poèmes qui ont bercé notre enfance, en y apportant leur musicalité, leurs voix et une émotion certaine qui en font un ravissement pour les oreilles.
Pierre de Ronsard, Charles Baudelaire, Théophile Gautier, Paul Eluard, Guillaume Apollinaire, Paul Verlaine et bien d’autres… sont au programme. Plus besoin de passer des heures à apprendre ces vers intemporels. Grâce à la mise en musique, on apprend sans même s’en rendre compte !
De plus la version instrumentale permet de chanter soi-même ces poésies.
Les titres du CD : Fantaisie d’hiver – Coccinelle – Matin d’octobre – Décembre – Mignonne, allons voir si la rose – Un peu de musique – Saltimbanques – Un petit roseau m’a suffi – Les petits lapins – Le chat – L’auberge – Liberté

Livret 24 pages avec textes des poèmes et biographie des poètes – Playbacks inclus

Achat du CD physique :

Paiement par carte bancaire, chèque ou virement

UGS : MAR 445602 Catégories : , Étiquettes : ,

Fantaisie d’hiver
Fantaisie d’hiver
Paroles : Théophile Gautier (1811-1872)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Le nez rouge, la face blême,
Sur un pupitre de glaçons,
L’Hiver exécute son thème
Dans le quatuor des saisons.

Il chante d’une voix peu sûre
Des airs vieillots et chevrotants ;
Son pied glacé bat la mesure
Et la semelle en même temps ;

Et comme Haendel, dont la perruque
Perdait sa farine en tremblant,
Il fait envoler de sa nuque
La neige qui la poudre à blanc.

« Emaux et camées » 1852

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Coccinelle
Coccinelle
Paroles : Edmond Rostand (1868-1918)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Coccinelle, demoiselle
Où t’en vas-tu donc ?

Je m’en vais dans le soleil
Car c’est là qu’est ma maison.

Bonjour, bonjour, dit le soleil,
Il fait chaud et il fait bon.

Le monde est plein de merveilles
Il fait bon se lever tôt.

« Les Musardines » 1890

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Matin d’octobre
Matin d’octobre
Paroles : François Coppée (1842-1908)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

C’est l’heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
A travers la brume automnale
Tombent les feuilles du jardin.

Leur chute est lente. On peut les suivre
Du regard en reconnaissant
Le chêne à sa feuille de cuivre,
L’érable à sa feuille de sang.

Les dernières, les plus rouillées,
Tombent des branches dépouillées ;
Mais ce n’est pas l’hiver encor.

Une blonde lumière arrose
La nature, et, dans l’air tout rose,
On croirait qu’il neige de l’or.

« Le Cahier Rouge » 1874

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Décembre
Décembre
Paroles : Emile Verhaeren (1855-1916)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

– Ouvrez, les gens, ouvrez la porte,
je frappe au seuil et à l’auvent,
ouvrez, les gens, je suis le vent,
qui s’habille de feuilles mortes.

– Entrez, monsieur, entrez, le vent,
voici pour vous la cheminée
et sa niche badigeonnée ;
entrez chez nous, monsieur le vent.

– Ouvrez, les gens, je suis la pluie,
je suis la veuve en robe grise
dont la trame s’indéfinise,
dans un brouillard couleur de suie.

– Entrez, la veuve, entrez chez nous,
entrez, la froide et la livide,
les lézardes du mur humide
s’ouvrent pour vous loger chez nous.

– Levez, les gens, la barre en fer,
ouvrez, les gens, je suis la neige,
mon manteau blanc se désagrège
sur les routes du vieil hiver.

– Entrez, la neige, entrez, la dame,
avec vos pétales de lys
et semez-les par le taudis
jusque dans l’âtre où vit la flamme.

Les visages de la vie (Les douze mois) 1899

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Mignonne, allons voir si la rose
Mignonne, allons voir si la rose
Paroles : Pierre de Ronsard (1524-1585)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée
Et son teint au votre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Hélas ses beautés laissé choir !
Ô vraiment marâtre Nature,
Puisqu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

« Les Odes » 1550

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Un peu de musique
Un peu de musique
Paroles : Germain Nouveau (1851-1920)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Une musique amoureuse
Sous les doigts d’un guitariste
S’est éveillée, un peu triste,
Avec la brise peureuse ;

Et sous la feuillée ombreuse
Où le jour mourant résiste,
Tourne, se lasse, et persiste
Une valse langoureuse.

On sent, dans l’air qui s’effondre,
Son âme en extase fondre ;
– Et parmi la vapeur rose

De la nuit délicieuse
Monte cette blonde chose,
La lune silencieuse.

« Poèmes 1872-1878 » Publication post mortem

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Saltimbanques
Saltimbanques
Paroles : Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Dans la plaine les baladins
S’éloignent au long des jardins
Devant l’huis des auberges grises
Par les villages sans églises

Et les enfants s’en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours des cerceaux dorés
L’ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

« Alcools » 1913

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Un petit roseau m'a suffi
Un petit roseau m’a suffi
Paroles : Paroles : Henri de Régnier (1864-1936)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Un petit roseau m’a suffi
Pour faire frémir l’herbe haute
Et tout le pré
Et les deux saules
Et le ruisseau qui chante aussi ;
Un petit roseau m’a suffi
A faire chanter la forêt.

Ceux qui passent l’ont entendu
Au fond du soir, en leurs pensées ;
Dans le silence et dans le vent,
Clair ou perdu,
Proche ou lointain…
Ceux qui passent en leurs pensées
En écoutant, au fond d’eux-mêmes,
L’entendront encore et l’entendent
Toujours qui chante.

Il m’a suffi
De ce petit roseau cueilli,
A la fontaine où vint l’Amour
Mirer, un jour,
Sa face grave
Et qui pleurait,
Pour faire pleurer ceux qui passent
Et trembler l’herbe et frémir l’eau ;
Et j’ai, du souffle d’un roseau,
Fait chanter toute la forêt.

(Les Jeux rustiques et divins) 1897

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Les petits Lapins
Les petits Lapins
Paroles : Théodore de Banville (1823-1891)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Les petits Lapins, dans le bois,
Folâtrent sur l’herbe arrosée
Et, comme nous le vin d’Arbois,
Ils boivent la douce rosée.

Gris foncé, gris clair, soupe au lait,
Ces vagabonds, dont se dégage
Comme une odeur de serpolet,
Tiennent à peu près ce langage :

Nous sommes les petits Lapins,
Gens étrangers à l’écriture
Et chaussés des seuls escarpins
Que nous a donnés la Nature.

Nous sommes les petits Lapins,
C’est le poil qui forme nos bottes,
Et, n’ayant pas de calepins,
Nous ne prenons jamais de notes.

Préférant les simples chansons
Qui ravissent les violettes,
Sans plus d’affaire, nous laissons
Les raffinements aux belettes.

Les petits Lapins, dans le bois,
Folâtrent sur l’herbe arrosée
Et, comme nous le vin d’Arbois,
Ils boivent la douce rosée.

Et dans la bonne odeur des pins
Qu’on voit ombrageant ces clairières,
Nous sommes les tendres Lapins
Assis sur leurs petits derrières.

27 novembre 1888
« Sonnailles et clochettes » 1890

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Le chat
Le chat
Paroles : Charles Baudelaire (1821-1867)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

I

Dans ma cervelle se promène
Ainsi qu’en son appartement,
Un beau chat, fort, doux et charmant.
Quand il miaule, on l’entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret ;
Mais que sa voix s’apaise ou gronde,
Elle est toujours riche et profonde.
C’est là son charme et son secret.

Cette voix, qui perle et qui filtre
Dans mon fonds le plus ténébreux,
Me remplit comme un vers nombreux
Et me réjouit comme un philtre.

Elle endort les plus cruels maux
Et contient toutes les extases ;
Pour dire les plus longues phrases,
Elle n’a pas besoin de mots.

Non, il n’est pas d’archet qui morde
Sur mon cœur, parfait instrument,
Et fasse plus royalement
Chanter sa plus vibrante corde,

Que ta voix, chat mystérieux,
Chat séraphique, chat étrange,
En qui tout est, comme en un ange,
Aussi subtil qu’harmonieux !

II

De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu’un soir
J’en fus embaumé, pour l’avoir
Caressée une fois, rien qu’une.

C’est l’esprit familier du lieu ;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire ;
Peut-être est-il fée, est-il dieu ?

Quand mes yeux, vers ce chat que j’aime
Tirés comme par un aimant
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même

Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.

« Les Fleurs du mal » 1857

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

L’auberge
L’auberge
Paroles : Paul Verlaine (1844 – 1896)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Murs blancs, toit rouge, c’est l’Auberge fraîche au bord
Du grand chemin poudreux où le pied brûle et saigne,
L’Auberge gaie avec le Bonheur pour enseigne.
Vin bleu, pain tendre, et pas besoin de passeport.

Ici l’on fume, ici l’on chante, ici l’on dort.
L’hôte est un vieux soldat, et l’hôtesse, qui peigne
Et lave dix marmots roses et pleins de teigne,
Parle d’amour, de joie et d’aise, et n’a pas tort !

La salle au noir plafond de poutres, aux images
Violentes, Maleck Adel et les Rois Mages,
Vous accueille d’un bon parfum de soupe aux choux.

Entendez-vous ? C’est la marmite qu’accompagne
L’horloge du tic-tac allègre de son pouls.
Et la fenêtre s’ouvre au loin sur la campagne.

« Jadis et Naguère » 1884

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.1 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445601
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Liberté (extrait)
Liberté (extrait)
Paroles : Paul Eluard (1895–1952)
Musique : Anny et Jean-Marc Versini

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable de neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffées d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

LIBERTE

« Poésies et vérités », 1942

Chanson extraite du CD : Poésies et Récitations en chansons – Vol.2 – Anny et Jean-Marc Versini – MAR 445602
Copyright : Marmottes Productions
Propriété des auteurs
Anny et Jean-Marc Versini
49, Rue du plateau, 92350 Le Plessis Robinson – France
www.versini.com
contact@versini.com

Partitions à venir prochainement